Partages…








C’est une page adressée à l’expression.

A la votre, et à la mienne.

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire sous chaque article.


Car pour moi, c’est parlant.

Il y a quelques jours, je dînais à côté d’une personne qui était partie de la Manche pour faire l’itinéraire de Saint Jacques de Compostelle. Il venait tout récemment d’entamer sa retraite. Alors pourquoi ne pas commencer par marcher. Il avait laché sa maison, mis ses meubles dans sa famille et…Départ. Nous avons discuté des similitudes entre la vie d’un si long parcours de marche, l’acte de peindre et celui de méditer.  Je lui disais que 2 des sites où j’exposais cet été se trouvaient aux deux extrémités de ce pèlerinage. Il devrait arriver à Sarria en même temps que mes toiles.

La toile qui sera exposée à Sarria est une expérience méditative. Pendant 40 jours, j’ai pratiqué une méditation qui s’appelle Jaap Sahib, assez longuement.

J’y ai ressenti le centre, inébranlable.

J’y ai découvert la force de l’humilité

J’y ai aussi vécu la notion de pèlerinage, du chemin de croix. Celui où on offre sa douleur, et par là, celle de ceux qui nous l’on infligée.

….

Puis, j’ai peint cette toile avec la musique du Jaap Sahib.

Je la trouvais parfaite ! Et j’ai voulu la prendre en photo pour les besoins de l’expo. Elle est tombée. A été blessée, en plein centre.

J’ai encore du mal à m’en remettre.

Je l’ai réparée. Elle part à Sarria avec son histoire.

Voilà, j’ai matérialisé mon expérience comme ça…J’essaie de ne pas oublier maintenant.


…..


3 commentaires pour “Partages…”

  1. sandrine dit :

    Véritable trésor, oui.
    Seul ce qui règne au fond de nous semble le plus proche de l’état naturel…
    Et l’état naturel est si harmonieux et vrai.
    Je me souviens de vous à la galerie.
    Bonne route et bonne chance aussi.
    Bien à vous
    Sandrine

  2. sarah dit :

    Sandrine ta toile je l’ai vue, puis après avoir lu son nom je te l’ai dit, je l’ai à nouveau regardée , et encore, et encore… et je ne l’ai pas vue blessée, pas une fois ! Je l’ai vue forte, très forte, emplie des mots et de la puissance du jaap sahib.
    Je t’embrasse c’était un cadeau de te voir au milieu de ton oeuvre !
    A très vite pour de nouvelles méditations !
    Sarah.

    • sandrine dit :

      Sarah, c’était plutôt un cadeau pour moi, que tu sois présente ce jour-là… Les blessures, la force, ça doit fonctionner ensemble, j’imagine. Grand merci à toi Sarah.

Laisser un commentaire