2011 – Série Hélios et Séléné







Hélios et Séléné

Matérialiser sa pensée, au niveau pictural, c’est exprimer l’énergie et l’empreinte qu’elle laisse dans le corps. Ce sont des directions, des couleurs, des appuis, des accents…Une émotion peut se ressentir comme tranchante, piquante, caressante, apaisante. Elle peut laisser interrogatif. Elle agit sur nos sens. L’artiste tente d’en matérialiser son empreinte en la vivant lorsqu’il la peint.

Hélios

(du grec, soleil), exprime la manifestation de cette émotion. Principe masculin, il incarne l’action, le graphisme, la création par la gestuelle, le trait, la ligne, la force. Cela implique l’idée de l’homme, de l’air, du feu…  Il dépend du support sur lequel il nait et s’en nourrit.

Séléné

(du grec, lune), révèle une idée de réceptivité. C’est le principe féminin qui prédomine. Il agit en tant que matrice, mère nature sur laquelle peut apparaître une variété infinie de créations. Séléné est vacuité et elle donne naissance. Elle prend le temps. Elle est profonde, constructive. Elément eau, terre… Tout doucement, une technique de glacis, de multiples passages.